rdv:recette

Principes communs à tous les RDV de l'élabomobile

Cette page a pour but de faciliter l'organisation de rendez-vous de l'élabomobile. Sont décrits ici des principes qui guident la préparation et le déroulement de ces espace-temps. Ces principes ne sont pas dogmatiques : l'idée est que les organisateurs et participants s'en inspirent et tendent vers leur réalisation. Ils font de leur mieux, dans la mesure de leurs moyens et de la situation.

Le 1er principe d'amélioration continue rappelle cette posture de mouvement et d'adaptation.

Le programme de chaque rendez-vous est conçu pour que chacun puisse faire avancer ses propres projets, personnels ou collectifs. Les thématiques choisies gagnent à être pratiquées au contact d'autres personnes, pour l'émulation ou les coopérations. Ce partage d'intentions accélère la synchronisation du groupe et l'émergence de relations entre personnes et projets. La fréquence régulière des rendez-vous favorise l'efficacité et les liens. L'ensemble prend tout son sens dans la notion de voisinage : l'élabomobile invite à (re)connecter l'activité à son environnement, local, naturel et humain.

L'élabomobile est un espace d'expérimentation et d'apprentissage par l'expérience.

Les RDV et leur pratique s'améliorent au fil du temps.

Par exemple, pour démarrer un nouveau rendez-vous ou tester une modification, une préparation légère peut suffire. Une expérimentation est alors démarrée avec les personnes volontaires. Elle pourra être évaluée et améliorée dès la fin du RDV.

Par exemple, en tant que participant, je commence par suivre un déroulé déjà établi que je peux contribuer à améliorer par la suite. Si je suis nouveau, je découvre en faisant. Ce sera plus facile la fois suivante. Les explications théoriques, et donc le temps passé à énoncer les consignes, est réduit. Inversement, le temps dévolu à la pratique augmente. Participants expérimentés et nouveaux suivent à leur rythme.

Un temps est prévu pour l'inclusion des nouveaux avant les RDV. C'est l'occasion de raconter brièvement le principe de l'élabomobile et de porter attention aux attentes et aux peurs des nouveaux.

Par exemple, s'il est prévu de démarrer le programme “productif” d'un RDV à 10h, un temps d'inclusion peut être prévu (et annoncé) à 9h45.

Le choix d'une intention permet que les participants se synchronisent facilement et s'accordent sur un déroulé commun. Les interactions sont facilitées, le rendez-vous est davantage propice à l'émergence de coopérations.

Les thématiques cherchent d'abord à répondre à des besoins concrets et individuels des participants.

Par exemple, le RDV “agenda” répond d'abord à un besoin individuel de gestion du temps : mettre en cohérence la liste des choses à faire, le temps disponible, la motivation, les priorités, etc.

Les thématiques concernent plutôt des activités déjà pratiquées régulièrement, ou bien des activités vivement souhaitées mais pratiquées irrégulièrement voire jamais.

Par exemple, le RDV “administratif” a été créé à partir de l'observation que chaque entrepreneur et chaque organisation a besoin de “faire ses comptes et ses papiers” régulièrement. C'est une activité potentiellement négligée ou repoussée par les personnes pour qui ce travail paraît rébarbatif. Or si elle n'est pas pratiquée régulièrement, il y a un risque de manquer des échéances ou d'accumuler du retard. Créer un RDV régulier pour cela, c'est s'engager à y consacrer régulièrement du temps.

Autre exemple, le RDV “interconnaissance” a été créé à partir du constat que de nombreuses personnes considèrent que “pour coopérer, il faut se connaître”, sans pour autant dédier du temps à cette connaissance des autres. Créer le RDV permet de passer du souhait à la réalité. À noter que le RDV répond bien à des besoins individuels : celui de rencontrer de nouvelles personnes, celui d'approfondir des connaissances et réciproquement celui d'être connu d'autres personnes.

Les thématiques sont retenues si le fait d'exercer la pratique en relation avec d'autres a du sens.

Par exemple, pour les RDV “agenda”, le fait de travailler son propre agenda en relation avec d'autres amène (entre autres) les possibilités suivantes :

  • être plus efficace dans la priorisation de ses propres tâches, grâce notamment aux retours éclairés des pairs ;
  • se coordonner avec d'autres pour mener certaines actions : coopération, délégation, mutualisation, etc.

les RDV visent un intérêt individuel. La proposition est que chacun puisse avancer concrètement sur son chemin et répondre à ses besoins au présent. À chaque RDV. Les dynamiques collectives qui émergent ne se font pas au détriment des individus.

L'intérêt concret pour soi-même est l'une des raisons qui permettent à chacun de venir régulièrement : si j'avance à chaque fois sur mes propres sujets, je suis motivé pour revenir et je peux me permettre d'y consacrer du temps. Inversement, si au bout de quelques RDV je n'ai rien de concret pour moi-même, je me mets en danger et suis tenté d'arrêter ma participation.

Je fais en relation avec les autres, et pas nécessairement avec les autres. La relation permet tout au moins l'émulation, l'ouverture, le pas de côté, etc. La coopération peut émerger (surtout avec le temps) mais n'est pas une injonction.

L'une des hypothèses fortes de l'élabomobile est que de cette relation (suivie dans le temps qui plus est) avec d'autres naît également, progressivement :

  • une re-localisation et/ou une re-connexion de son activité avec son environnement, son “voisinage” ;
  • une synchronisation et des coopérations, où les enjeux individuels peuvent s'évaluer à une échelle d'espace et temps plus large et collective ;
  • des liens d'entraide et de solidarité ;
  • l'ancrage et la transmission d'une culture.

Les RDV gagnent à être pratiqués de manière récurrente, dans la durée. Par rapport à un événement de type “séminaire” qui aurait lieu une ou deux fois par an, les RDV de l'élabomobile sont plutôt légers et fréquents.

Les RDV gagnent à être planifiés longtemps à l'avance, de manière régulière voire fréquente. Par exemple, si un RDV est mensuel, il est appréciable de planifier les RDV à l'échelle d'une année, de sorte que chacun puisse s'organiser à l'avance pour y participer. Une planification prévisible du type “engagement sur la durée” est privilégiée par rapport à une communication massive à la dernière minute invitant plutôt à une participation “selon l'humeur et la disponibilité”.

Les RDV de l'élabomobile visent plutôt des activités “productives”, c'est à dire qui s'inscrivent de manière assez directe dans le quotidien des participants. L'idée est d'y “réaliser” des choses avec pour support les sujets propres aux participants.

Par exemple, dans une formation sur le co-développement, le sujet est d'abord de faire un apprentissage. Pour cela il arrive, sans que ce soit obligatoire, que des sujets personnels servent de matière pour réaliser l'apprentissage. Dans un RDV de l'élabomobile, les sujets personnels sont la matière première, et le co-développement peut être utilisé comme l'un des moyens pour la travailler. Il y a aussi apprentissage, mais il vient par la pratique.

Les participants sont contributeurs. Chacun est libre de suivre ou d'adapter le déroulé à ses besoins.

Les RDV ont lieu dans des espaces qui sont ouverts, publics ou semi-publics, ou ont vocation à le devenir. C'est à dire que le lieu accueille déjà du public en dehors des rendez-vous de l'élabomobile, ou qu'il pourrait le faire. L'idée est que des personnes pourraient pousser la porte du lieu spontanément pour participer à un RDV, sans avoir besoin d'invitation.

Idéalement les lieux sont connectés à leur environnement/territoire/quartier/habitants. La culture des tiers-lieux est bienvenue. L'un des principes de l'élabomobile est de tisser des liens avec les communautés hôtes. Un autre principe est que l'élabomobile ouvre le lieu hôte à d'autres publics pendant le temps d'un RDV.

Par exemple, un domicile privé est un lieu a priori peu adapté à l'élabomobile, car l'accès y est plutôt restreint aux personnes “connues”. En dehors du RDV, le domicile est privé.

Un cadre est co-construit en début de chaque RDV comme contrat moral entre les participants. Ce cadre permet à chacun d'exprimer ce qui lui est nécessaire pour s'exprimer pleinement et en sécurité durant la séance. Le groupe s'engage sur le cadre.

Les RDV sont faciles à organiser et leur impact sur l'environnement est léger.

Les RDV démarrent, sont précédés ou à défaut sont suivis par un temps informel, convivial.

  • rdv/recette.txt
  • Dernière modification: 2020/08/28 17:55
  • par benoitbryon